La SPA lance un appel européen contre le trafic d'animaux

Aller en bas

par default La SPA lance un appel européen contre le trafic d'animaux

Message par joelle le Lun 6 Juil - 9:22

La SPA lance un appel européen contre le trafic d'animaux !







La Société Protectrice des Animaux, soutenue dans sa démarche par l'Association Belge Veeweyde, lance ce jour un appel européen contre le trafic d'animaux domestiques, le 3ème en termes d'importance au niveau mondial, après les armes et la drogue.



Virginie Pocq Saint-Jean, Présidente Nationale de la SPA et Brigitte Piquetpellorce, Responsable de la Cellule Anti-Trafic (CAT) de l'association cosigneront un manifeste contre le trafic d'animaux.



Ce manifeste décrit une situation déjà trop connue par la SPA, qui, dès janvier 1993, a décidé de créer une structure permettant de lutter contre les trafics d'animaux et, plus durablement, contre les abandons.



« Chaque année, la France est championne d'Europe de l'abandon. 100 000 chiens et chats sont lâchement abandonnés sur les routes ou dans nos 57 refuges. A la base de ce problème, la production industrielle des animaux de compagnie. 1 million de chats et de chiens sont produits annuellement pour le territoire français. Les animaux sont élevés dans des conditions déplorables, dans le noir pour la plupart, dans les pays de l'Europe de l'Est et transitent par la Belgique, une des grosses plaques tournantes, avant d'arriver sur le territoire français », déclarent Virginie Pocq Saint-Jean, et Brigitte Piquetpellorce.



La SPA, qui a longuement enquêté en Belgique, remettra à Veeweyde, à l'occasion de cette rencontre, un rapport confidentiel sur une animalerie, bien connue des Belges, qui participe à ce trafic mondial.



« Il y a, en Belgique, plusieurs marchands de chiens multi-races et une grosse animalerie qui participent à ce trafic et ne s'en cachent pas. Ils n'hésitent pas à utiliser toutes les méthodes, plus illégales les unes que les autres, pour vendre à prix d'or la misère animale. Des animaux de quelques semaines qui arrivent, dans de nombreux cas, malades, à peine sevrés et qui développeront des troubles importants du comportement. Cela conduira très fréquemment à l'abandon de l'animal, le propriétaire ne pouvant faire face à cette situation inédite. La remise de ce rapport est pour nous très importante. Nous tirons la sonnette d'alarme et espérons que la situation pourra changer en Belgique et plus généralement en Europe », déclare Virginie Pocq Saint-Jean.



Cet évènement est également l'occasion de dresser un bilan financier de ce que rapporte le trafic d'animaux à celles et ceux qui y participent.



« Maintenant plus que jamais, les éleveurs et animaleries font des culbutes financières égales à 2 ou 3et proposent en France, aux potentiels acheteurs, des facilités de paiement allant jusqu'à 10 mensualités sans frais. Un labrador produit 150 € en Slovaquie sera revendu 400 € en France. L'animal n'est plus traité comme un être vivant mais comme un objet de consommation. C'est cela que nous sommes venus dénoncer à Bruxelles », conclut Brigitte Piquetpellorce.



La Société Protectrice des Animaux (SPA) demande donc aux Instances françaises et européennes d'interdire la vente des animaux en animalerie et la cession à titre gracieux ou onéreux des animaux par le biais des petites annonces et sur internet.


avatar
joelle
Rang: Administrateur

Date d'inscription : 21/11/2004
Localisation : Haute Normandie

2ème animal : Lily-Cube arrivée à l'âge de 3 semaines avec son biberon
3ème animal : Noé un autre chat du voisin qui vit à 95% de son temps à la maison. Je tremble toujours pour lui
4ème animal : et les autres : Tika dont personne veut, Pepita persanne que personne supporte, Charly trompette, Whity, et Aldo qui fugue et revient
5ème animal : Whymper 17 ans IRC - Garou +ou- 17 ans IRC - Minette dit Miss Trotinette 16 ans IRC tous trois décédés
Bébé Léonard mort à 5 mois d'un accident - Mon petit Titou 2 ans enlevé et massacré - Poupouille chat du voisin qui vivait 95% du temps à la maison. Les 5% lui ont été fatal - Rouxdoudou recueilli à 6 ans et a vécu jusqu'à 12 ans un grand bonheur. Parti en quelques minutes d'une embolie pulmonaire.

Revenir en haut Aller en bas

par default valitox méthode alternative aux tests sur animaux en voie de validation

Message par joelle le Lun 6 Juil - 9:24

VALITOX®, la nouvelle méthode alternative aux tests animaux financée par les différentes fondations (30 millions d'Amis, SNDA, Fondation Bourdon, Fondation Brigitte Bardot, SPA, LSCV) est sur le point d'être soumise à l'ECVAM pour entrer dans un processus de pré-validation. Il s'agira, si le test est retenu, d'une étude multicentrique réalisée par 3 laboratoires indépendants sur un petit nombre de substances répertoriées. Nous rappelons que le test VALITOX®, vise à remplacer les tests animaux dans le cadre de l'évaluation de la toxicité aiguë. Il s'inscrit dans la démarche du programme européen ACuteTox dont les résultats après quatre années de financement ne sont pas très encourageants.



La dernière phase de développement du test VALITOX®, réalisée entre janvier et mai 2009 par le laboratoire NOVALEADS consistait à résoudre les difficultés relevées lors des études précédentes. Il s'agissait principalement de caler le test sur un format « haut débit » compatible avec ses utilisations futures, en particulier le cadre légal de la directive REACH, et de résoudre le problème dit des « faux négatifs ». Un faux négatif est une substance toxique dont la détection a échappé au test. Le taux de faux négatifs est donc un indicateur essentiel de la confiance que l'on peut prêter au test. Afin de résoudre ces différentes problématiques, une nouvelle méthode de mesure, dite DAP, basée sur la dé-inhibition de fluorescence, a été mise au point. La méthode DAP a permis de lever à la fois le problème des faux négatifs et celui du transfert vers les outils à haut débit compatibles avec les applications REACH.



Enfin, l'étude NOVALEADS a montré que, dans sa configuration actuelle, le test VALITOX®, prédit 82% des effets observés chez l'humain, un résultat inédit à ce jour pour ce type d'approche alternative.



Il faut noter par ailleurs que les résultats de la nouvelle étude viennent d'être acceptés pour une communication au 7ème congrès mondial sur les méthodes alternatives qui se tiendra à Rome du 30 août au 3 septembre prochain. Ils seront également publiés par la revue internationale ALTEX (Alternatives to Animal Experiments), partenaire du congrès.


Dr.Christophe Furger
Directeur Recherche et Innovation


avatar
joelle
Rang: Administrateur

Date d'inscription : 21/11/2004
Localisation : Haute Normandie

2ème animal : Lily-Cube arrivée à l'âge de 3 semaines avec son biberon
3ème animal : Noé un autre chat du voisin qui vit à 95% de son temps à la maison. Je tremble toujours pour lui
4ème animal : et les autres : Tika dont personne veut, Pepita persanne que personne supporte, Charly trompette, Whity, et Aldo qui fugue et revient
5ème animal : Whymper 17 ans IRC - Garou +ou- 17 ans IRC - Minette dit Miss Trotinette 16 ans IRC tous trois décédés
Bébé Léonard mort à 5 mois d'un accident - Mon petit Titou 2 ans enlevé et massacré - Poupouille chat du voisin qui vivait 95% du temps à la maison. Les 5% lui ont été fatal - Rouxdoudou recueilli à 6 ans et a vécu jusqu'à 12 ans un grand bonheur. Parti en quelques minutes d'une embolie pulmonaire.

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum