Article : On lui a diagnostiqué un diabéte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

par default Article : On lui a diagnostiqué un diabéte

Message par Veronique le Lun 21 Déc - 17:52

Article du 30 Millions d'Amis de Janvier 2010.

On lui a diagnostiqué un diabète
.


Avec un traitement rapide et strict, les effets de cette maladie, qui naît d'un désordre hormonal, peuvent devenir vivables.

Chiens et chats peuvent tous les deux être touchés par le diabète, qui est un désordre hormonal. "La fautive est l'insuline, l'hormone chargée de faire entrer le sucre contenu dans le sang à l'intérieur des cellules, pour assurer leurs besoins en énergie, explique Marc Ribeaucourt, docteur vétérinaire en Ile de France. Soit l'animal n'est plus capable de fabriquer son insuline (insulino-dépendance), soit les cellules de son organisme n'obéissent plus à l'insuline (insulino-résistance), ce qui se produit volontiers en cas d'obésité, ou encore lorsque l'animal est âgé"
Certaines races sont prédisposées au diabète, comme les caniches, les labradors, les carlins, les schnauzers nains, mais également les huskys.

Malheureusement, et c'est bien là le problème du diabète, cette maladie est trop souvent diagnostiquée par hasard, comme le cas de César un teckel de 7 ans. "Je n'ai rien vu venir, explique Jean, son propriétaire; C'est à l'occasion d'un bilan sanguin avant anesthésie qu'on lui a trouvé un taux de sucre (glycémie) de 2,30 grammes par litre de sang au lieu du 1,80 maximum".
Une bien mauvaise surprise en l'occurence ! Dommage, car certains signaux auraient pu l'alerter, comme le fait que son animal boive énormément, urine souvent, ait tout le temps faim et perdre du poids. Et lorsque cela dure depuis plusieurs années, il arrive que ce soit une cataracte (une dégénérescence de la cornée, manifestée par un reflet blanc dans les yeux) alors que l'animal n'est pas très vieux, qui donne l'alarme.
Chez le chat, une dépilation localisée sur les flancs et /ou une démarche plantigrade (comme un ours) en raison d'une atteinte des nerfs, sont aussi des signes d'alerte.
Enfin, des infections urinaires fréquentes peuvent être une indication, car le diabète rend plus vulnérable aux microbes.

Les risques encourus

Le diabète n'a rien d'une "petite maladie". A court terme, un animal diabétique peut être victime d'un grave coma acido-cétosique. Dû à une brusque carence en insuline, par exemple à l'occasion d'une infection, le sucre du sang ne peut plus pénétrer dans les cellules. Ces dernières fabriquent alors de l'énergie en brûlant des graisses dans de mauvaises conditions, ce qui aboutit à la fabrication de toxiques (ce sont les corps cétoniques).
A plus long terme, après des années d'évolution silencieuse, et donc sans traitement, le diabète favorise un état inflammatoire chronique de l'organisme, et tout se passe comme si la maladie accélérait le vieillissement. Les premières à en souffrir sont les parois des artères, en particulier celles qui irriguent les reins, d'où une atteinte fréquente de ces organes .Les nerfs peuvent également être abîmés, en particulier ceux responsables de la motricité des pattes arrière chez le chat. Et enfin, le cristallin de l'oeil (la structure qui sert à faire la mise au point) peut être atteint, d'où la survenue fréquente d'une cataracte - avec cécité de l'oeil affecté - à un âge où les animaux non diabétiques sont rarement touchés.
Les complications du diabète sont donc sérieuses. Mais on peut aussi éviter, à condition que le diabète soit dépisté tôt et traité énergiquement. Votre compagnon pourra mener une vie normale (à l'exception des efforts intenses) et surtout, son espérance de vie n'est pas raccourcie par cette maladie.

Tous au régime

L'alimentation est aussi importante que les médicaments, et intervient même en priorité. Car chiens et chats obèses doivent avant tout retrouver la ligne, le surpoids étant responsable de la résistance des cellules de l'organisme à l'hormone insuline.
Les chats diabétiques doivent recevoir une alimentation pauvre en graisses, mais riche en protéines hautement digestible. Et les chiens diabétiques, un régime pauvre en graisses, mais riche en fibres et en aliments à index glycémiques bas, qui ne font pas grimper l'insuline trop vite après la prise du repas. Le plus simple, ce sont les croquettes ou les boîtes spéciales pour les animaux diabétiques. On peut parvenir à de bons résultats avec une alimentation "maison", mais il faut faire très attention à ce que la qualité des aliments, cruciale, ne varie pas d'un jour à l'autre.
C'est pourquoi un régime est établi avec l'aide du vétérinaire au gramme près, et il faut le suivre à la lettre. L'animal doit manger à heures fixes et ne recevoir aucune friandise entre les repas : par exemple, la moitié de sa ration juste après sa piqûre d'insuline, et l'autre moitié 8 heures plus tard. En ce qui concerne le traitement, toute chatte qui souffre de diabéte doit être stérilisée, car la progestérone(l'une des 2 hormones femelles) perturbe le taux de sucre dans le sang. Il existe bien des médicaments par voie orale, capables de miner l'action de l'insuline (et donc de faire entrer le sucre du sang dans les cellules), mais cette solution ne marche très souvent qu'avec certains chats.

L'injection : la solutin

Pour les autres aniamux, il n'y a pas le choix : il faut traiter par insuline, c'est à dire apporter par piqûre l'hormone que le pancréas de l'animal ne produit plus. Le geste n'est pas compliqué en soi - une fois la seringue remplie avec une dose d'insuline indiquée, il suffit de pincer la peau de l'animal, d'introduire l'aiguille dans le creux, de relâcher la peau et d'appuyer doucement sur le piston - mais il est contraignant. En effet l'insuline doit être conservée au réfrigérateur et administrée à heures fixes, tout comme les repas. " Il faut donc bien s'organiser, car la régularité est vraiment un gage de réussite" conclut Marc Ribeaucourt. Il suffira par la suite de contrôler à intervalles réguliers que le régime prescrit et la dose d'insuline délivrée sont efficaces. Si, cest le cas, votre compagnon va enfin retrouver sa vitalité.


Plus d'informations : pour voir comment se fait une injection d'insuline.
www.diabete-chien-chat.com.fr

Veronique
Panda rouge

Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Puy-de-Dôme

2ème animal : Olympus : mon gros bébé parti au paradis le 23 juin 2012

http://lesperlesdeveronique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum