Comment surmonter le décès de son compagnon ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

chat Comment surmonter le décès de son compagnon ?

Message par NOUTOZE le Dim 12 Jan - 23:56

Topaze, chatte tricolore de 11,5 ans, était diabétique depuis 2006 mais le traitement suivi par lanctus lui a toujours permis de vivre pleinement et en grande forme. En juin 2013, Topaze a commencé à perdre du poids sans raison apparente. Lors de la visite chez le véto (un nouveau suite à une installation en région rhône alpes), j'ai insisté pour lui faire un bilan "global" sanguin. Les résultats me sont communiqués assez rapidement : Topaze souffre d'une I.R.C. A partir de là, son état de santé a joué au yoyo et elle perdait de l'appétit... j'ai recherché l'alimentation adéquat et j'ai essayé toutes les marques possibles mais elle n'a jamais jeté son dévolu sur une en particulier. Elle a fait plusieurs séjours d'une semaine chez le vétérinaire pour être sous perfusion et elle a toujours remonté la pente. Lors de son dernière hospitalisation, elle a regagné la maison (vendredi 6 décembre) et elle avait l'air bien.... son état de santé s'est détérioré durant ce week-end et j'ai dû prendre la difficile décision de la faire partir Sad le dimanche 8 décembre à 2 h du matin.  Depuis, je ne cesse de penser à elle, j'ai l'impression de la voir et parfois de l'entendre miauler la nuit.  Je me sens complètement désemparée sans elle, Topaze, c'était mon bébé et nous nous montrions très exclusives l'une envers l'autre. J'ai l'impression que plus les jours passent, plus son absence prend de l'importance.  Comment peut-on surmonter, le moins difficilement possible, le décès de son compagnon ? D'avance, un grand merci pour votre retour.
avatar
NOUTOZE
Oie blanche

Date d'inscription : 19/10/2013
Localisation : RHONE


Revenir en haut Aller en bas

chat Re: Comment surmonter le décès de son compagnon ?

Message par joelle le Lun 13 Jan - 9:16

Bonjour Noutoze, votre petite Topaze était votre bébé et vous n'aviez qu'elle. Je comprends donc votre peine, votre douleur immense. Nous avons toutes connu ce vide sans fond, les miaulements dans la maison, l'impression de votre notre chat derrière une porte, de le sentir la nuit sur nous. Il faut prendre le temps de faire un long chemin.

Sans tomber dans la béatitude de la religion, loin de moi cette idée, je pense que tout se transforme. Nos chéris partis, continuent de vivre en nous, autour de nous et continuent d'influencer notre vie, nos décisions. Mais ils n'ont plus de forme physique et le chemin est d'arriver à leur trouver une place afin de continuer à vivre avec eux mais sans pouvoir les toucher physiquement. C'est le temps qui aide à ce que chacun trouve cette nouvelle place et sa nouvelle vie.

Quand vous l'entendez miauler, quand vous la voyez encore à la maison, il ne faut pas prendre peur de votre réaction qui est tout à fait normal. Vous pouvez même continuer à lui parler. Qui ne le fait pas même des années après.....


avatar
joelle
Rang: Administrateur

Date d'inscription : 21/11/2004
Localisation : Haute Normandie

2ème animal : Lily-Cube arrivée à l'âge de 3 semaines avec son biberon
3ème animal : Noé un autre chat du voisin qui vit à 95% de son temps à la maison. Je tremble toujours pour lui
5ème animal : Whymper 17 ans IRC - Garou +ou- 17 ans IRC - Minette dit Miss Trotinette 16 ans IRC tous trois décédés
Bébé Léonard mort à 5 mois d'un accident - Mon petit Titou 2 ans enlevé et massacré - Poupouille chat du voisin qui vivait 95% du temps à la maison. Les 5% lui ont été fatal - Rouxdoudou recueilli à 6 ans et a vécu jusqu'à 12 ans un grand bonheur. Parti en quelques minutes d'une embolie pulmonaire.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum