Pourquoi continuer à se mobiliser?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

par default Pourquoi continuer à se mobiliser?

Message par joelle le Mer 8 Mar - 14:14

LA MOBILISATION POUR LA MISERE ANIMALE EST ELLE VRAIMENT UTILE ?
Ou pourquoi ne pas s’arrêter de signer des pétitions


Nous signons des dizaines de pétitions et nombre d’entre vous participent à des manifestations pour le droit des animaux, distribuent des tracts, expliquent, informent sur des sujets environnementaux , la misère animale, l’interdiction de la fourrure, la fin de l’expérimentation animale, la reconnaissance du statut de l’animal, la réintroduction du loup et de l’ours, la sauvegarde des espèces sauvages, la fin de la chasse, la fin de l’utilisation des animaux dans les cirques, dans les «émissions » télévisées etc.….. Nous avons l’impression que l’action ne cessera jamais. Elle ne cessera en effet jamais. Jamais tant que les animaux et leurs milieux ne seront pas entièrement préservés et considérés comme les trésors de la terre. Jamais tant que l’humanité n’aura pas pris conscience qu’en faisant souffrir la nature dans son ensemble, c’est la nature humaine toute entière qui souffre.

Nous avons souvent le sentiment que toutes ces mobilisations sont inutiles, que les signatures ne servent à rien, qu’expliquer n’aboutit jamais, que nos voix ne seront jamais entendues et que le calvaire enduré par les animaux et la destruction de leur environnement sont devenus inéluctables tant les politiques se soucient peu de l’avenir des espèces, qu’elles soient animales, végétales ou minérales, tant les politiques se soucient peu de la souffrance animale et n’oeuvrent pas pour aider à une prise de conscience générale.

Récemment encore, le gouvernement Français s’est opposé, au conseil européen des ministres de l’agriculture, au plan destiné à améliorer la protection et le bien-être des animaux d’élevage alors que la majorité des Français approuvait ce plan de protection. Nos différents ministères successifs ont toujours protégé les chasseurs en n’hésitant pas à contrevenir aux directives Européennes.

Nous avons parfois l’impression de nous battre contre des moulins à vent et que nos actions n’aboutissent jamais.

Je pense que la mobilisation aboutit toujours. Lentement, avec de nombreuses embûches, mais elle aboutit.

Preuve est que l’AFIPA se voit reprocher par le ministère de l’économie, l’envoi massif d’emails en faveur de l’interdiction de la vente de fourrure de chats et chiens en France, elle se voit reprocher une trop grande mobilisation autour de ce sujet qui n’intéresse pas les politiques. L’AFIPA et tous les participants aux diverses actions ont obtenu que cette vente soit enfin interdite en France. Mais tout semble être mis en œuvre de la part des ministères pour que cette interdiction ne soit pas respectée.

N’y aurait-il donc que nos voix nombreuses et unies qui disent notre désapprobation à cette politique pour faire céder les dirigeants ? Je le pense sincèrement.

La grande campagne européenne pour l'abolition de l'élevage des veaux en batterie, à laquelle la SPA a participé, a porté ses fruits puisqu’à partir de 2007, l’élevage des veaux en batterie est interdit.

La mobilisation de plusieurs associations de protection de la nature a réussi à faire interdire un spectacle de montreur d’ours à Valenciennes. Cela remonte en décembre dernier mais, chaque jour s’il le faut et chaque fois qu’un animal ne sera pas respecté dans sa condition, il faut que les voix se fassent entendre. Se fassent entendre auprès des politiques qui agissent toujours en dépit des opinions publiques pour préserver des intérêts économiques et les intérêts de quelques groupements qui eux savent se faire entendre en faisant du chantage électoral.

Même si l’Europe se préoccupe un peu plus des conditions de vie des animaux, cela semble toujours trop au regard de notre gouvernement qui refuse l’application de certaines directives (chasse par exemple), s’oppose aux améliorations des conditions de vie des animaux et va même jusqu’à contester certaines décisions (expérimentation animale).

Alors, plus que jamais nos voix doivent se faire entendre. Dire haut et fort ce que nous pensons être bien pour eux, ce que nous pensons que l’homme doit à l’animal, ce que nous voulons pour eux, eux qui n’ont pas la parole, eux qui ne peuvent dire leur colère contre la destruction de leurs environnements, eux qui souffrent dans le lourd silence des cirques, des élevages et des laboratoires.

JG.


avatar
joelle
Rang: Administrateur

Date d'inscription : 21/11/2004
Localisation : Haute Normandie

2ème animal : Lily-Cube arrivée à l'âge de 3 semaines avec son biberon
3ème animal : Noé un autre chat du voisin qui vit à 95% de son temps à la maison. Je tremble toujours pour lui
5ème animal : Whymper 17 ans IRC - Garou +ou- 17 ans IRC - Minette dit Miss Trotinette 16 ans IRC tous trois décédés
Bébé Léonard mort à 5 mois d'un accident - Mon petit Titou 2 ans enlevé et massacré - Poupouille chat du voisin qui vivait 95% du temps à la maison. Les 5% lui ont été fatal - Rouxdoudou recueilli à 6 ans et a vécu jusqu'à 12 ans un grand bonheur. Parti en quelques minutes d'une embolie pulmonaire.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum