Les animaux auxiliaires au jardin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

par default Les animaux auxiliaires au jardin

Message par joelle le Mer 27 Fév - 17:52

Les animaux auxiliaires au jardin



La nature faisant bien les choses, pour tout problème survenant dans les plantations (potagers, massifs de fleurs, arbres en ville comme en campagne), il existe une solution dans la nature elle mêmepour soigner, réparer, nettoyer et rééquilibrer le milieu.. Nous parlerons ici des animaux auxiliaires capables de nettoyer un coin de nature de ses hôtes envahissants.

L’agriculture raisonnée ou bio utilise les insectes auxiliaires pour lutter contre les parasites sans avoir à utiliser de produits phytosanitaires

Les horticulteurs utilisent de plus en plus les insectes auxiliaires pour lutter contre les colonisateurs des plantations même en ville.

Le but pour eux, étant de rééquilibrer le milieu en réintroduisant les insectes absents afin de reconstituer une parfaite chaîne alimentaire.

Les produits chimiques (désherbants et autres, luttant contre les pucerons, les cochenilles etc. et les maladies) détruisent le milieu en détruisant les végétaux utiles aux insectes et, en détruisant les insectes qui nourrissent les auxiliaires. Supprimer un seul élément de la chaîne alimentaire, c’est détruire également les autres éléments. Si une coccinelle a besoin de pucerons pour vivre et que vous détruisez les pucerons chimiquement, la coccinelle ne pourra plus vivre donc ne pourra plus nourrir l’araignée qui ne pourra plus nourrir les oiseaux etc. Le jardin ainsi, perdra tous ses animaux pour devenir stérile. Les maladies et les nuisibles s’en donneront à cœur joie pour l'envahir et votre jardin deviendra le laboratoire du "petit chimiste" avec toutes les conséquences que cela représente pour l'environnement, pour vous, vos enfants, vos animaux.

Si un « nuisible » s’installe dans votre potager ou vos rosiers, laissez le temps aux insectes et animaux auxiliaires de le repérer et d’arriver pour faire le nettoyage que vous auriez fait à grands coups de produits chimiques.
Depuis des années, je laisse faire la nature au jardin sans jamais me soucier de la présence de pucerons. Si. En fait je m’inquiète en début de printemps quand je n’en vois pas car pas de pucerons, pas de syrphe, pas de coccinelle. La présence dans un jardin de limaces, de scarabées, de pucerons et autres animaux que vous trouvez dévastateurs, sont autant de signes de bonne santé de la nature.


Les insectes auxiliaires

Carabe doré




Ce petit insecte de couleur bronze ou vert doré sur le dessus se nourrit de larves et de chenilles, de limaces et d’escargots. Il est en danger d’extinction et figure sur la liste rouge des animaux en voie de disparition.

Les œufs sont déposés à même le sol d’où l’intérêt de ne pas bêcher trop profond, ou ne pas bêcher du tout pour préserver cet insecte. Il séjourne de préférence sous des pierres et hibernent dans de vieilles souches. Le carabe adore la phacélie, une plante engrais. Plantez en pour préserver cet insecte rare.


Chrysope

Chrysope


Larves de Chrysope


Ce sont de petits insectes allongés de couleur verte, translucide avec de longues ailes transparentes et nervurées.

Les larves arrivent à dévorer de 250 à 500 pucerons pendant leur développement qui dure 3 semaines. Elles sont également friandes de trips, araignées rouges, des cochenilles farineuses et des jeunes chenilles.


Elles pondent dès la fin de l’hiver et les larves seront à pied d’œuvre pour se nourrir de pucerons, bien avant l’arrivée des coccinelles.
L’hiver elles trouvent refusent dans les abris, les garages, les greniers et même la maison. Ne les tuez pas, elles vous seront d'une grande aide au jardin dès les beaux jours venus.


Coccinelle



Toutes les coccinelles, bêtes à bon dieu c'est-à-dire la rouge à 7 points, comme les autres à 0, 2, 10, 14 ou 22 points se nourrissent de pucerons et d’acariens.

Pour mémoire, il existe 3000 espèces dans le monde dont 90 en France (voir de très jolies photos sur ce site http://www.stippen.nl/soorten.php?lan=fra




coccinelle à points blancs


coccinelle à 22 points

coccinelle arlequin


Coccinelle asiatique, couleur orangée,
s'attaque aux larves des espèces indigènes.
Ne doit plus être commercialisée




Une coccinelle adulte peut manger jusqu’à 80 pucerons par jour. Une larve peut manger durant sa vie à l’état larvaire plus de 400 pucerons. Ne détruisez pas vos pucerons, ils feront se multiplier les coccinelles.


larve de coccinelle


Paillez vos plantations, installez des nids à coccinelles. Elles passeront l’hiver dans votre jardin, pondront et les larves n’auront plus qu’à grimper aux rosiers pour se nourrir des pucerons qui feront leur apparition au printemps.

Guêpe parasite


Les guêpes parasites de chenilles, de larves de Coléoptères ou de pucerons ressemblent à leur redoutable cousine mais sont plus fines et plus noires.. Il existe autant d'espèces de guêpes parasites qu'il y a de parasite à coloniser.Ainsi une femelle, par la ponte, arrive à parasiter plus de 500 pucerons ou chenilles pendant la saison.


Punaises



Elles consomment de nombreux insectes comme les pucerons, les cochenilles, etc.




Les perce oreilles


Les perce oreilles dévorent dans leurs chasses nocturnes les pucerons, les œufs de papillons, les petites chenilles mais ne vous perceront par les oreilles. S’ils ne trouvent pas à manger, ils s’attaqueront alors aux plantes à feuilles tendres et pourraient devenir nuisibles.



Les syrphes


Syrphe


Larve de syrphe


Le syrphe est souvent confondu avec une guêpe ou une abeille car il est noir et jaune. Une façon simple de le reconnaître : il vole en stationnaire au dessus des fleurs, ne possède que deux ailes et est tout aussi inoffensif qu’une mouche. Il fait d’ailleurs partie de la même famille que celle-ci : les diptères. Les larves mangent jusqu’à 400 pucerons au cours de leur état larvaire qui dure entre 8 et 15 jours et sont capables de nettoyer un coin de jardin occupé par des pucerons, chenilles, araignées rouges et petites larves de coléoptères. Les adultes se nourrissant de nectar sont d’excellents pollinisateurs.


Autres utilitaires au jardin


Les araignées





Elles se nourrissent de pucerons, moucherons blancs ou noirs, punaises des bois friandes de plantes, toutes sortes de larves. Par exemple, les épeires diadème détruisent plus de 2 kg d'insectes à l'hectare !


La belette




La Belette se nourrit de rats et de campagnols. Même si elle fait des dégâts dans votre poulailler, la belette est un animal auxiliaire au jardin.


La Chauve-souris



Ce petit mammifère nocturne a beaucoup souffert de la bêtise humaine et des croyances. Mais à part le fait que ce sont de véritables sacs à puces, elles ne se prendront jamais dans vos cheveux et elles ne suceront pas votre sang !
Elles mangent la nuit de nombreux insectes mais surtout les papillons crépusculaires comme les pyrales et les phalènes très nuisibles.


La Couleuvre


Les couleuvres sont inoffensives. Elles détruisent plein d'insectes et surtout les mulots et les campagnols.


Le Crapaud


C’est un des meilleurs auxiliaires du jardinier. Il détruit les cloportes, limaces, chenilles et larves.


La Grenouille




Ne les tuez pas, elles ne touchent jamais aux cultures mais elles détruisent les insectes, mouches, limaçons et larves d'insectes aquatiques.


Grand nettoyeur de jardins, le hérisson est un animal protégé.
Le hérisson est un consommateur d’invertébrés. Il se nourrit de limaces, d’escargots de petite taille (- 18 mm de diamètre), les lombrics, les carabes, les chenilles, les araignées et quelques rares fois des grenouilles, des lézards, des oisillons, des œufs. Il aime également les fruits et les champignons. Son mets préféré est surtout composé de lombrics et de coléoptères.


Le Lézard




Il mange mouches, sauterelles et des tas d'insectes.



La Musaraigne




Elle est plus petite que la souris, la queue est moins longue que le corps et la tête est très effilée, le museau bien pointu. La musaraigne est carnivore et ne touche JAMAIS aux fruits et aux légumes... Elle se nourrit d'insectes, vers blancs (consomment leur propre poids en insectes par jour !) et aussi de mulots !



Les Oiseaux




Mésange


De nombreux oiseaux sont des aides précieuses au jardin. Même si les merles s'attaquent à vos cerises, à vos fraises ou à vos petits pois, n'oubliez pas que les oiseaux sont avant tout insectivores comme les mésanges, les merles, les martinets, les hirondelles et les roitelets
Une mésange mange presque son poids par jour en insectes... même les moineaux sont utiles. A eux seuls, ils dévorent plus de hannetons que les autres oiseaux cités !


Pic Epeiche



• Les merles, malgré les prélèvements qu'ils effectuent au potager et aux fruitiers dévorent de nombreux insectes et leurs larves et des myriapodes.
• Un couple de mésanges avec la nichée arrive à manger 30 kg de chenilles par an !
• Les pics sont précieux pour aller chercher les insectes et les larves sous l'écorce des arbres.


Les Oiseaux de proie


buse variable



Les éperviers et les petits faucons scrutent le sol à la recherche de souris et autres petits mammifères. La nuit se sont les hiboux, chouettes et autres chats-huants qui chassent. Ce sont de très grands prédateurs de souris, mulots, campagnols, rats, etc. Hélas eux aussi ont souffert des croyances et il n’y a pas encore très longtemps, on pouvait voir des chouettes clouées aux portes des granges... sans commentaires !

Tous les animaux ont un rôle à jouer dans la nature et ils ont tous besoin les uns des autres pour vivre. N’en détruisez jamais aucun, laissez les nettoyer votre jardin. Leur présence est signe d’équilibre.

Si par hasard l’un d’entre eux devenait envahissant, demandez vous, non pas quel produit utiliser pour le détruire mais pourquoi son ou ses prédateurs ne répondent pas présents (manque de cultures indigènes, bêchage destructeur, produits chimiques utilisés, manque d'abris pour la ponte, de paillage, de plantes à pollen pour les attirer etc.).

Si vous avez utilisé des produits chimiques durant des années, il faudra au moins un an voire deux pour que votre coin de jardin redevienne un coin de nature et que les insectes et autres animaux le colonisent de nouveau.

Laissez la nature se reconstruire même si pendant un an, vos rosiers n’ont pas fière allure.



Pour illustrer au mieux ce dossier, j'ai utilisé des photos semblant libres de droits ou pour lesquelles j'ai obtenu l'autorisation des propriétaires. Si malgré mon attention, des photos dont vous êtes l'auteur et que vous ne souhaitez pas voir utiliser paraissent dans cet article, merci de bien vouloir me contacter.


avatar
joelle
Rang: Administrateur

Date d'inscription : 21/11/2004
Localisation : Haute Normandie

2ème animal : Lily-Cube arrivée à l'âge de 3 semaines avec son biberon
3ème animal : Noé un autre chat du voisin qui vit à 95% de son temps à la maison. Je tremble toujours pour lui
5ème animal : Whymper 17 ans IRC - Garou +ou- 17 ans IRC - Minette dit Miss Trotinette 16 ans IRC tous trois décédés
Bébé Léonard mort à 5 mois d'un accident - Mon petit Titou 2 ans enlevé et massacré - Poupouille chat du voisin qui vivait 95% du temps à la maison. Les 5% lui ont été fatal - Rouxdoudou recueilli à 6 ans et a vécu jusqu'à 12 ans un grand bonheur. Parti en quelques minutes d'une embolie pulmonaire.

Revenir en haut Aller en bas

par default Re: Les animaux auxiliaires au jardin

Message par Invité le Ven 29 Fév - 20:12

Je bénéficie de presque tous les auxilliaires de jardin que tu cites, à part la belette, la buse, le pic épeiche, la couleuvre, le crapeud et la grenouille!

Le reste des troupes se débrouille à merveille...le rosier qui se trouve sous la fenêtre de la cuisine et qui est pris d'assaut par les pucerons doit son salut tous les ans aux petits lezards qui nichent dans le mur et qui le nettoie du collet au bout des feuilles!!
Un autre rosier grimpant se voit "épuceronné" régulièrement par les mésanges casse-cou, relayées par les coccinelles que je déplace délicatement au gré des invasions!!

C'est un émerveillement continuel de voir comme la nature fait bien les choses et sait se soigner, si on lui en laisse l'occasion...la contemplation a du bon et est riche d'un enseignement que beaucoup devraient suivre!

Merci pour toutes ces informations

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum