Graves menaces sur les amphibiens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

par default Graves menaces sur les amphibiens

Message par joelle le Jeu 12 Fév - 11:03

Destruction des habitats, changement climatique, commerce, surexploitation, nombreux sont les facteurs qui mènent au déclin global des amphibiens. Si de nouvelles espèces sont découvertes régulièrement, comme le montrent les récentes annonces faites pour la Colombie (9 nouvelles espèces) ou encore l’Inde (12 espèces), il n’en reste pas moins que les amphibiens représentent un groupe extrêmement fragile. L’UICN tirait déjà la sonnette d’alarme en révélant, en octobre dernier à Barcelone, que 366 espèces d’amphibiens avaient été ajoutées à la liste rouge des espèces menacées. D’après cette liste, 32 % des grenouilles et autres salamandres sont en danger ou éteintes.


La destruction des habitats, un risque majeur

Les risques sont aujourd’hui mieux identifiés grâce à deux études scientifiques, publiées à un an d’intervalle, auxquelles a participé David Bickford de l’Université de Singapour.
La première, éditée par la revue PlosOne, analyse le poids respectif de plusieurs facteurs de déclin pour 2 583 espèces, soit 45 % du total des espèces connues. D’après ces travaux, les espèces à faible amplitude géographique, c'est-à-dire dont l’habitat ne dépasse pas les 5 000 km², sont les plus menacées.
La réduction des espaces vitaux semble ainsi être la cause première des extinctions, avant le changement climatique ou la pollution. Les recherches le démontrent pour les 2 454 espèces qui ont décliné entre 1980 et 2004. A l’évidence, quand l’habitat se réduit et se fragmente, une population isolée est de plus en plus sensible à des événements aléatoires, comme une variation des températures ou un brusque changement dans les précipitations, ou encore une épidémie. D’après les scientifiques, pour éviter une extinction de masse, les mesures de conservation devraient cibler tout particulièrement les populations d’amphibiens de taille réduite et lutter contre la fragmentation des habitats. Mais, si la conservation doit se faire sur le terrain, une seconde étude révèle qu’une autre menace, celle-là, totalement grotesque, pèse sur les populations d’amphibiens.

Des millions de grenouilles dans le commerce

Le magazine NewScientist publiait, dans son numéro de janvier, les résultats d’une étude à paraître dans la revue Conservation Biology, sur le commerce des amphibiens. De 180 millions à près d’un milliard de grenouilles sont capturées dans la nature pour satisfaire l’appétit des consommateurs. Un trafic de viande qui est donc loin d’être anecdotique, et monte en flèche depuis ces 20 dernières années. En France, nous sommes également loin de la coutume saisonnière de la pêche à la grenouille verte car ce sont entre 2 500 et 4 000 tonnes de grenouilles qui y sont importées chaque année. L’Indonésie est le plus gros fournisseur, avec 5 000 tonnes annuelles envoyées sur les marchés extérieurs.
Si la France et les Etats-Unis sont les plus gros consommateurs, les cuisses de grenouille sont aussi un mets très apprécié de la gastronomie asiatique. Les chiffres sont édifiants, et dans ces stocks de cuisses surgelés qui circulent d’un bout de la planète à l’autre, aucune traçabilité ne garantit qu’il s’agisse d’espèces menacées ou non. Plus de contrôles dans « l’industrie de la cuisse de grenouille » s’avèrent impératifs ou, alors, franchement moins de snobisme alimentaire.

article paru dans univers nature


avatar
joelle
Rang: Administrateur

Date d'inscription : 21/11/2004
Localisation : Haute Normandie

2ème animal : Lily-Cube arrivée à l'âge de 3 semaines avec son biberon
3ème animal : Noé un autre chat du voisin qui vit à 95% de son temps à la maison. Je tremble toujours pour lui
5ème animal : Whymper 17 ans IRC - Garou +ou- 17 ans IRC - Minette dit Miss Trotinette 16 ans IRC tous trois décédés
Bébé Léonard mort à 5 mois d'un accident - Mon petit Titou 2 ans enlevé et massacré - Poupouille chat du voisin qui vivait 95% du temps à la maison. Les 5% lui ont été fatal - Rouxdoudou recueilli à 6 ans et a vécu jusqu'à 12 ans un grand bonheur. Parti en quelques minutes d'une embolie pulmonaire.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum